Méharée naturaliste en Adrar de Mauritanie

Comme le disait Théodore Monod, figure emblématique de l’exploration scientifique saharienne, « la richesse de cet environnement vaut que l’on n’y voyage pas en aveugle… ! »

C’est dans l’esprit de cette réflexion que nous vous proposons de découvrir l’Adrar de Mauritanie, terrain de jeu de Monod pour ces grandes méharées exploratoires, avec pour objectif de vous aider à mieux comprendre cet écosystème désertique.

De son passé climatique, géologique et archéologique en passant par la formation dunaire ou la compréhension des espèces animales et végétales qui le composent, nous vous invitons à un voyage naturaliste initiatique, à la découverte des secrets cachés de cet écosystème remarquable.

Découvrez notre vidéo de présentation en cliquant sur ce lien!

Votre territoire d’exploration se situe en Adrar de Mauritanie, à l’entrée de la Majabat Al Koubra et de l’Erg ouarane.

Nous avons choisi de vous garantir un bon niveau de confort au fil de ce voyage naturaliste, et avons pour cela sélectionné des prestataires historiques et reconnus sur Atar et Chinguetti pour vos transports et hébergements.

Votre hébergement se fera pour partie à l’auberge l’Eden à Chinguetti, reconnue pour la qualité de ses prestations et son accueil, mais aussi en campements itinérants, sous les étoiles sur un confortable lit de camp ou sous une tente nomade avec lits de camp.

Vos transports vous feront alterner entre le 4×4 (pour les transferts et les points d’intérêt éloignés) et la marche lente au pas des dromadaires qui formeront votre méharée d’exploration.

Le programme de votre séjour

Jour 1 : Départ de Paris et arrivée en fin de matinée à l’aéroport d’Atar. Transfert à l’auberge l’Eden à Chinguetti, 7ème ville sainte de l’Islam classée par l’UNESCO. Le parcours depuis l’aéroport nous permettra d’aborder quelques premiers éléments de géologie. Dîner et nuit à l’auberge, vous y ferez connaissance avec votre hôte et vous installerez dans cet écrin de verdure et de vieilles pierres respectant l’architecture traditionnelle Mauritanienne.

Jour 2 : Départ avec votre guide pour l’oasis de Ti Kemkemt, à quelques kilomètres de Chinguetti où vous retrouvez vos chameliers et votre cuisiner. Vous y faites aussi connaissance avec vos dromadaires, fidèles compagnons de votre méharée. Cette prise de contact sera l’occasion d’une présentation anatomique et physiologique du dromadaire pour mieux comprendre ses qualités si particulières qui lui permettent d’évoluer aisément dans cet univers aride. Il sera au cœur de nombreuses de nos discussions au fil de cette méharée, notamment sur son rôle au sein des populations nomades.

Une fois les réserves d’eau faites, les dromadaires que l’on vient de charger se lèvent dans un mouvement chaotique et un râle puissant, c’est le signal du départ… Marchant aux cotés de vos nouveaux compagnons,  vous quittez ce dernier point de vie qui s’éloigne lentement en traversant la Btâh Chinguetti, puis vous vous enfoncez au pas lent du dromadaire vers l’erg Ouarane, océan de longs cordons dunaires alternant avec des paléosols sédimentaires …

C’est dans cet univers qui berce les songes de tous les explorateurs du désert que vous évoluez pendant les 3 prochains jours et que vous faites vos premiers pas de naturalistes, curieux de comprendre ce qui vous entoure. Et  la liste est longue pour celui qui sait regarder…

En fin de journée, vous profiterez de la cérémonie du thé pendant la préparation du campement. Diner sous les étoiles et première nuit en bivouac. Chaque soirée en bivouac sera l’occasion d’une lecture de passages des livres retraçant l’histoire et l’exploration de l’Adrar et du Sahara.

Jour 3 : Au fil des dunes et de nos discussions, vous découvrez la richesse de cet environnement en prenant le temps de vous arrêter pour admirer et comprendre. Chaque plante ou animal rencontré, chaque site archéologique, chaque variation de sable, de roche ou de sédiment sont autant de sujets que nous aborderons librement au fil de vos questions.

Alors que vous progressez, une ligne se dessine à l’horizon dans le soleil couchant annonçant cette seconde nuit saharienne. C’est la formation de Zarga, un témoin du passé glaciaire du Sahara qui sera demain une frontière vers un nouvel environnement, plus minéral celui là.

Jour 4 : L’environnement change, les dunes se font faites plus rares et notre méharée approche du massif de Zarga. Cet indice du passé glaciaire du Sahara nous permettra d’aborder cette thématique passionnante de l’histoire du Sahara. Après la traversée de Zarga, où notre esprit et notre vue seront troublés par le travail de l’érosion éolienne sur les roches, nous basculons dans le Reg et son univers minéral pour rejoindre un autre point d’exception sur notre parcours, le cratère d’impact météoritique d’Aouelloul. Diner et nuit en bivouac dans le cratère.

Jour 5 : Après avoir profité du lever du soleil sur le cratère, nous nous dirigeons vers la pointe Nord de Zarga. Nous cheminons sur le Reg, traversant plateaux et vallées rocheuses, et découvrant les secrets de ce désert de pierres. Nous établissons notre dernier campement au pied de la pointe de Zarga où serpente une longue dune qui emmène nos yeux jusqu’au sommet.

Jour 6 : Ascension matinale, pour ceux qui le souhaitent, du point culminant du massif de Zarga pour une découverte du panorama géologique de l’Adrar depuis ce belvédère, 2ème plus haut point de l’Adrar. En fin de matinée, vous quittez vos compagnons camélidés et êtes pris en charge par des 4×4 jusqu’à l’oasis de Maihret pour un repos bien mérité à l’ombre des palmiers et à la fraicheur de ses gueltas. Retour en 4×4 et nuit à Chinguetti à l’auberge l’Eden.

Jour 7 : Départ matinal de Chinguetti vers la plaine d’Atar en descendant par l’ancienne piste et la passe d’Amodjar, pour aller à la rencontre d’un champ de stromatolithes, éléments essentiels de l’évolution de notre Terre, et d’étranges roches moutonnées qui nous ramèneront au passé glaciaire de la région. Le tout bien entendu saupoudré de quelques rappels géologiques pour bien comprendre ce qui nous entoure. Vous visitez enfin un site de peintures rupestres qui nous permettra de compléter le vaste sujet de la présence de l’homme en Adrar au Paléolithique et au Néolithique. Retour pour la nuit à Chinguetti.

Jour 8 : L’aventure se termine, heureux et fourbus après cette escapade naturaliste en Adrar, vous songez à tout ce que vous avez découvert et appris lors du transfert en 4×4 vers Atar puis du vol retour vers Paris.

 

Notre différence : vous ouvrir les yeux et enrichir votre curiosité ! 

Nous n’avons pas la prétention de vous faire une conférence scientifique sur chaque sujet que nous aborderons au fil de ce voyage naturaliste. Nous avons la volonté de vous faire mieux comprendre, en les rendant accessibles à tous, la nature et l’histoire de cet environnement exceptionnel. Chaque thématique abordée fera l’objet d’une présentation orale avec ou sans support, qu’il s’agisse d’une animation sur tablette ou d’un simple dessin dans le sable ! L’observation de ce qui nous entoure sera le meilleur des supports mais pour compléter certaines explications géologiques ou géomorphologiques, quelques images rendent souvent la compréhension plus aisée.

 

L’échange étant aussi essentiel, vous aurez de nombreuses occasions d’échanger avec les chameliers sur leur mode de vie, leur culture et leur amour pour leur région.

Les thématiques abordées (liste non exhaustive) :

  • Géologie et climat actuel de l’Adrar
  • Histoire géologique et climatique du Sahara
  • Compréhension des paléosols
  • Compréhension des Eskers
  • Compréhension d’un impact météoritique
  • Populations humaines du Paléolithique à nos jours
  • Archéologie saharienne
  • Géomorphologie dunaire (formation des types de dunes)
  • Anatomie et physiologie du dromadaire
  •  Les techniques chamelières et la vie du chamelier
  • L’homme et la déshydratation en milieu désertique
  • Faune et flore du désert
  • Les écrivains et explorateurs de l’Adrar et du Sahara

 

  • Période de réalisation du séjour : Novembre à Mars
  • Nombre de participants : de 5 mini à 10 max
  • Temps moyen de marche par jour : 4 à 6 heures soit 20 kms au maximum
  • Distance totale estimée de la méharée : 90 kms
  • Niveau de difficulté : 2/5 (1 étant très accessible et 5 très difficile/engagé)